Attends ou va-t'en - 1965

Aller en bas

Attends ou va-t'en - 1965

Message  teliss le Lun 12 Mar - 15:35

Attends ou va-t'en

À peine sorti de la nuit
À peine né d'hier, c'est la guerre
Attends demain, on verra bien
Qui gagne et qui perd

De la dernière pluie de la nuit
Nous sommes tombés tous deux amoureux
Attends le jour
Où cet amour
Ne soit plus un jeu

Attends ou va-t'en mais ne pleure pas
Attends ou va-t'en loin de moi
Attends ou va-t'en, ne m'embête pas
Va-t'en, ou alors attends-moi


À peine sorti de la nuit
Et tu parles sans rire de mourir
Attends un peu
Ce n'est pas le moment de partir

De la dernière pluie de la nuit
Est tombée de mon cœur une fleur
Attends l'aurore
De rose et d'or
Sera sa couleur

Attends ou va-t'en mais ne pleure pas
Attends ou va-t'en loin de moi
Attends ou va-t'en, ne m'embête pas
Va-t'en, ou alors attends-moi


La dernière pluie de la nuit
C'est le premier chagrin du matin
À tout hasard
Attends ce soir et tu verras bien

Attends ou va-t'en mais ne pleure pas
Attends ou va-t'en loin de moi
Attends ou va-t'en, ne m'embête pas
Va-t'en ou alors attends-moi


Paroles de Serge Gainsbourg. Encore un très beau texte fait sur mesure pour France Gall. C'est une alchimie équilibrée entre chanson à texte et musique à texte : pour plus d'info cliquer ICI


Chanson à texte parce que s'il n'y a pas une histoire déroulante il y a bien une histoire, une jeune histoire d'amour et peut-être morte née, où les amoureux en querelle sont sur le fil, à se demander s'ils doivent continuer ou rompre, car la mort évoquée à la quatrième strophe n'est pas un chantage, c'est la disparition sur un mode poétique de l'amoureux, la séparation et la mort de leur amour.


Musique à texte parce que les effets musicaux sont légion :

- un rythme soutenu par une alternance de quatrains et de quintils,

- la sonorité des rimes léonines (rimes redoublées à l'hémistiche) comme dans :
À peine né d'hier, c'est la guerre
Attends demain, on verra bien

- la sonorité des rimes couronnées (rimes entre mots consécutifs) comme dans :
À peine sorti de la nuit
Et tu parles sans rire de mourir

- l'anaphore "Attends ou va-t'en" reprise 9 fois (c'est d'ailleurs le titre éponyme), qui est encore accentuée
par le verbe "Attends" qui est repris ailleurs 6 autres fois :
Attends demain
Attends le jour
Attends un peu
Attends l'aurore
Attends ce soir

En hors propos on pourra remarquer que cette profusion d'ordres donnés se retrouve dans beaucoup d'autres de ses chansons de l'époque ( Ne sois pas si bête, Ne dis pas aux copains, N'écoute pas les idoles, Laisse tomber les filles ), un bel exemple de synchronicité avec celle qu'on appelait "le petit caporal" ...  Very Happy

cliquer ICI pour voir la vidéo..
avatar
teliss

Messages : 18
Date d'inscription : 28/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum